Une soirée de folie au CTA-CODIS 67

Jeudi 2 juillet 2015

Il est 20 h lorsque l’équipe du CTA-CODIS 67 prend sa garde. Il fait chaud ce soir, la chaleur est étouffante et partout en France, le plan canicule a été activé. La salle du CTA est bien calme, tout le monde vaque à ses occupations. Quelques appels ont été traités ce soir, mais rien de très exceptionnel, plutôt des interventions de la vie quotidienne. Pourtant cela ne va pas durer bien longtemps.
C’est à 20 h 16 lorsqu’un appel parvient au CTA 67 que tout bascule. C’est le Lieutenantfx182, chef de salle, qui décroche. Il s’agit d’un feu d’habitation R+1 généralisé. Comme les soucis n’arrivent jamais seuls, la borne hydrante à proximité est inutilisable. Un groupe alimentation est donc envoyé en complément sur les lieux pour s’occuper du transport d’eau. On signale également des personnes incommodées sur les lieux. À 20 h 23, le Lieutenantmanbubu rapidement arrivé sur l’incendie, demande en renfort 2 FPT, 1 VLCDG et 1 EPA. Pour cause, le feu s’est propagé à la maison adjacente. Le chef de salle répond immédiatement à la

Synoptique à 21h27
Synoptique à 21 h 27

Demande et alerte une nouvelle vague d’engins pour cette intervention.

20 h 33, un nouvel appel arrive au standard du CTA. Il s’agit d’un feu d’entrepôt d’électronique de 9500 m². La cavalerie lourde est envoyée : 1, VLCDC, 3 VLCDG, 2 EPA, 4 FPT, 1 CCGC, 1 DA et les premières carences en véhicules se font sentir alors qu’il y a moins d’un quart d’heure la soirée se présageait être calme. Un FPT et une MPR ne peuvent être immédiatement engagés (NB : Cela sera le cas à 20 h 54 pour la MPR et 21 h 20 pour le FPT). Le CTA-CODIS 67 tourne à plein régime, une montée d’adrénaline envahit la salle de prise d’appel et tout le personnel est sur le qui-vive.

Les différents Chef de garde, le personnel des Groupements et de la Direction sont contactés, tout comme la présence des Officiers CODIS est importante à l’heure actuelle : une partie d’entre eux sont attendus dans les locaux du CTA-CODIS, particulièrement dans la salle de crise pour établir un plan de gestion tandis que la seconde partie reste aux groupements pour armer le maximum d’engins.

Synoptique 21h32
Synoptique 21 h 32

Le premier arrivé est le Commandantfdlvene62, Chef du Groupement Nord, qui est sorti en catastrophe de sa douche pour se rendre au CTA-CODIS. Le personnel sur place discute, réfléchit, planifie : quels engins sont encore disponibles ? Quels véhicules seront transférés ? Quel centre est capable de les accueillir et de les armer ? Beaucoup de questions et de paramètres à prendre en compte pour déterminer le meilleur plan d’action afin d’intervenir partout où la population aura besoin et pour n’importe quelles raisons ! Les méninges chauffent, mais un silence va se faire net lorsqu’à 20 h 56 un nouvel appel retentit sur le standard du CTA-CODIS 67 : une prise d’otage a lieu en ce moment même et le forcené menace d’enflammer des bouteilles de gaz. Un sentiment de panique inonde désormais les lieux, car il y a une pénurie de FPT sur le Département… Pendant ce temps, les autres véhicules sont dépêchés aussi rapidement que

Visuel intervention 21h33
Visuel intervention 21 h 33

Possible sur les lieux et en quelques réflexions une solution est trouvée ! Le Groupement Nord coordonnait avec le CTA-CODIS, procèdent au transfert d’un FPT en réserve opérationnelle au CIS Val de moder et d’un VPSI au CIS Petersbach. Entre temps le personnel du Groupement Nord s’est mobilisé pour rendre disponible leurs VLCDG 1, VLCDG 2 ainsi que leur VLCDC.

Les transferts sont en cours, la cellule de crise peut souffler et prendre une pause quelques instants. Enfin… C’est ce qui aurait pût se passer.
À 21 h un appel est transmis, un jeune garçon de 7 ans est incarcéré sous le tramway. C’est encore un scénario catastrophe qui se déroule : 2 VSAV, 1 VSR et 1 VLCDG sont envoyés sur les lieux. Malheureusement, aucun FPT n’est disponible. Le Capitainefrederic48, gérera cette mission sans FPT et sans difficulté.
Au CTA le travail continue, comment couvrir au mieux le département alors que des petits appels pour SAP VP sans UV, destruction NDG, etc. s’accumulent et mettent les nerfs du personnel à l’épreuve ce soir.

21h41_syno
Synoptique 21 h 41

Il est 21 h 50 à l’horloge quand les choses semblent s’améliorer grâce au message transmis par le CommandantLuckyDevil annonçant que le feu d’habitation débuté en début de soirée est éteint. Le soulagement se lit sur tous les visages dans la salle quand soudain, la sonnerie retentit : un feu d’exploitation agricole de 1200 m² est signalé. Aucun véhicule hormis le VLCDG1 du Groupement Nord n’est disponible.. Après quelques secondes, le FPT1 Erstein se signale. Il est redirigé à plus de 45 km de sa caserne. Une nouvelle fois, après une intense réflexion, il est décidé que le VPSI transféré à Petersbach est envoyé pour compléter tant bien que mal le dispositif. Puis au fur et à mesure, les véhicules revenant du feu d’habitation s’annoncent disponibles et sont immédiatement redirigés sur le feu d’exploitation agricole.

Le coloneladjpascal, Chef de centre adjoint arrive au CTA à 22 h 40 pour constater le travail réalisé par son équipe ce soir. Et malgré une carence en FPT sur le département la situation commence à se stabiliser. À 22 h 54 la prise d’otage prend, fin de même que les différentes opérations diverses. Les véhicules regagnent tour à tour leur casernement. Le soulagement se fait sentir dans la salle même si la carence en FPT est toujours là. Le CTA-CODIS décide de faire transférer un VPSI au CIS Val de Moder pour assurer la couverture opérationnelle du Département malgré les difficultés rencontrées et de rapatrier le VLCDG du CIS Hagenau au Groupement pour pouvoir l’armer.

À 23 h 53 lorsque tout le monde pensait que le plus dur était passé, un

Synoptique 22h06
synoptique 22 h 6

opérateur répond à nouvel appel : C’est un feu d’habitation avec 6 personnes manquantes. Au moment de l’engagement, le seul engin pompe disponible s’avère être le VPSI transféré au CIS Val de Moder plus tôt dans la soirée. Fort heureusement, à minuit grâce au changement de garde, le FPT2 Val de Moder se trouve être armé et est envoyé sur les lieux. La situation semble insoluble… Il n’y a physiquement pas de véhicule disponible.

À 0 h 5 le grade12_petitMaywiiin, sur le feu d’entrepôt annonce l’opération terminée. Les véhicules rentrants pourront être redirigés vers le feu d’habitation.

C’est une longue nuit qui s’annonce pour les Sapeurs-Pompiers du SDIS67.

Malou31

A propos de Malou31

Commandant Malou31, jeune femme à la tête du Groupement Nord au SDIS 67. Passionnée par les sapeurs-pompiers depuis bien longtemps, à l'heure où les autres dorment, moi, j'aimerai enfiler mon uniforme.