Une nuit mouvementée au CTA-CODIS

Une nuit mouvementée au CTA-CODIS 67 ce mercredi 11 juin. En effet, trois grosses interventions ont été déclenchées dans le département en une heure, mobilisant 55 véhicules. Revenons sur cette nuit chaude.

A partir de minuit jusqu’à une heure, plusieurs interventions se sont enchainées. Du SAP avec ouverture de porte, à l’accident d’un poids lourd contre une vache, en passant par une carence de moyens privés puis à la capture d’une dizaine de vaches se baladant sur la route départementale et pour finir, au brancardage par l’extérieur d’un homme de 48 ans de forte corpulence, tout semblait assez calme.

Mais à 00h58, une intervention risques chimiques est déclenchée. 79Il s’agit d’une fuite de chlore à la blanchisserie de Wingersheim où quinze salariés sont incommodés par le dégagement du chlore. Immédiatement, la procédure plan NOVI (NOmbreuses VIctimes) est mise en place. 27 véhicules sont alertés dont notamment le véhicule poste médical avancé, le groupe risques chimiques, deux chefs de colonne et un chef de site. L’intervention se terminera vers 4h45, 5 des quinze salariés seront évacués sur l’hôpital de Haguenau.

6 minutes plus tard, c’est un feu d’entrepôt de 2000m² contenant du bois qui se 11déclare à Lixhausen. Deux groupes incendies et un groupe alimentation, accompagnés par le chef de colonne Sud sont alors engagés. Soit un total de 14 véhicules. Le feu sera éteint au bout d’1h30 au moyen de trois lances dont une placée sur l’échelle. Heureusement, il n’y aura aucune victime à déplorer mais les dégâts sont conséquents.

 

Le CTA-CODIS avait donc déjà beaucoup à faire, entre ces deux interventions s’est glissée une capture d’un serpent dans une maison. Il est alors 1h58 lorsqu’un nouvel appel arrive. Un train contenant des déchets chimiques a déraillé à Uhrwiller et commence à prendre feu. 772 victimes sont coincées dans la cabine du train. Le 3/4 des casernes sont vides ou les véhicules sont indisponibles par manque de personnel. Néanmoins, le CTA réussira à engager 10 véhicules dont la cellule émulseur, en attendant que les véhicules risques chimiques et les chefs de colonnes soient à nouveau disponibles. L’intervention se terminera tôt ce matin où malheureusement les deux victimes coincées n’ont pas pu être sauvées.

 

Ce fût une nuit intense pour les sapeurs-pompiers du Bas-Rhin.